l'acteur Bill Murray, qui n'a pas d'agent artistique
onstage.co logo

Comment devenir acteur ?

Alors comme ça vous voulez devenir acteur ? Vous êtes au bon endroit ! Sachez toutefois, que le chemin est souvent long et semé d’embûches. Le parcours Daniel Craig, l’agent 007 que tout le monde connaît aujourd’hui illustre bien le travail que cela demande.

En effet, c’est à l’âge de 16 ans que Daniel quittait le cocon familial pour rejoindre une école de théâtre londonienne. Après de nombreux petits rôles, ses efforts sont récompensés 13 ans plus tard, en 1997, où il endosse le premier rôle, et sera nommé en 2000 le British Independent Film Award du meilleur acteur. La suite, on la connaît !

Autre anecdote, celle d’Aaron Paul, qui a tout plaqué à 17 ans pour réussir à Los Angeles. Après une apparition remarquée dans un show télévisé (le Juste Prix), il enchaîne les castings pour, 14 ans plus tard, rafler le premier de ses 3 Emmy Awards décernés pour le rôle de Jesse Pinkman, le célèbre chimiste de la série Breaking Bad.

Ces histoires, elles se comptent par milliers, mais sont toujours uniques et révèle une chose : le travail finit toujours par payer. Et aujourd’hui on est là pour vous aider 😀

Afin de vous préparer au mieux au métier d’acteur et à ne pas griller les étapes, voici un petit résumé de cet article.

Les outils pour réussir ✏️

Avant toute chose, vous verrez forcément, au cours de votre carrière, des gens réussir plus vite que vous. Parfois, il suffit de toquer à la bonne porte, d’avoir la « gueule parfaite » pour un rôle, etc… mais la chance, il faut surtout la provoquer !

Le CV 📄

Le premier outil pour être acteur, et celui qui vous aidera toute votre carrière, c’est votre CV.

Mais attention, le CV d’un acteur est un peu différent d’un CV standard. Si vous avez déjà eu des expériences de serveur ou de baby-sitter, ne les mettez pas sur votre CV ! Cela ne ferait que prendre de la place sur votre CV, et la place, c’est ce qu’il y a de plus précieux pour cet exercice !

D’ailleurs, on vous explique ici comment faire un super CV d’acteur.

On vous encourage aussi, si ce n’est pas déjà le cas, à vous inscrire sur Onstage.co et personnaliser votre profil en ligne (bientôt disponible, soyez notifié de sa sortie ici). Il sera visible pour les directeurs de castings, et il sera adapté à vos besoins et indiquera clairement vos expériences et caractéristiques.

Vos Photos 🤳

Votre carte de visite, c’est votre tête ! Il est donc primordial d’avoir des photos de bonnes qualités à présenter.

Avant de penser à en faire de tout votre corps (portrait en pied), ou une photo de votre plus beau profil, optez pour une photo de votre visage, face caméra.

C’est la première chose qu’un directeur de casting veut, et doit voir. Il s’agit là de la première impression qui fera que votre personne sera retenue ou non.

On vous explique ici les 4 règles d’or pour vous aider dans votre quête du book photo parfait.

Le Showreel, ou Bande Démo 📹

Une fois que vous avez quelques images de vous en train de jouer, quel que soit le projet, intégrez-les avec votre bande démo. La bande démo est une bande-annonce de votre jeu d’acteur, donc dynamique et court. Elle peut même être sublimée avec de la musique (durant des scènes sans dialogues notamment).

On vous laisser une bande démo qu’on valide à fond.

La bande démo permet de rassurer une agence de casting sur 2 points : le premier, c’est que vous avez déjà travaillé avec des professionnels, ce qui ne peut que les encourager à vous faire confiance. Elle permet également de mesurer votre expérience, en fonction de la richesse des projets et la diversité de vos personnages.

Attention : si vous n’avez que très peu de contenu à mettre sur votre showreel, ne vous efforcez pas d’en faire un. Un showreel ne montrant que les mêmes scènes ou peu de dialogue risque de refroidir votre spectateur. Pour commencer à penser à en monter un, récoltez un maximum de rôles.

Une bande-démo doit être comprise entre 30 secondes et 3 minutes, pas plus !

Dernière chose, faites un showreel par an, résumant l’année précédente. Exemple, en fin d’année 2018, prenez le temps d’en créer un uniquement sur les projets de cette même année.  Vous pouvez le faire vous-même ou demander de l’aide à un professionnel !

Le dossier de presse 🗞

C’est un dossier qui réunit votre biographie, qui peut en dire un peu plus sur vous et votre parcours. Ce dossier doit être accompagné de plusieurs photos de vous, mais aussi les noms des personnes avec qui vous avez pu travaillé (réalisateurs, producteurs, acteurs, techniciens). Vous pouvez aussi mettre en avant vos aptitudes, ainsi que vos caractéristiques physiques.

Nous vous expliquerons en détails comment faire un dossier de presse dans un prochain article !

Onstage.co ⚡️

Et oui, l’un des outils les plus important et vous êtes chanceux, il se trouve devant vous.

Onstage est la 1ère plateforme en France pour tous les métiers du cinéma. En plus d’avoir un profil professionnel adapté, partageable et visible de tous, Onstage récolte les annonces liées au monde de l’audiovisuel, y compris les propositions de castings et de figurations.

Et évidemment, c’est totalement gratuit. Pour s’inscrire, c’est ici : je m’inscris.

Les cours & formations 📖

80% des comédiens en activité ont suivi une formation. Les études peuvent aller généralement de 3 à 8 ans.

La première option, c’est d’opter pour les conservatoires municipaux ou régionaux. Les formations y sont de qualité, contrôlées et peu coûteuses. Petit plus, les conservatoires permettent une formation en parallèle des études ou d’un travail.

Pour accéder au conservatoire, il faut passer une audition (nombreuses candidatures obligent). Il y a en moyenne 250 candidatures pour 15 admissions. Si vous êtes à Paris, vous ne pouvez pas vous présenter à plus de 3 conservatoires d’arrondissement.

Pour (bien) maximiser vos chances d’admissibilité, vous pouvez suivre le cycle d’initiation, réservé aux 15-18 ans.

Vous pouvez également opter pour un cours privé. Le prix y est bien plus élevé, mais plusieurs avantages de taille argumentent leur coût : plus de moyens, des enseignants réputés, un réseau et des partenariats privilégiés… l y a également plus de places disponibles par rapport au conservatoire. Les cours privés les plus connus sont le Cours Florent, Actor Studio, Enfants Terribles ou encore Acting International.

Une fois le conservatoire ou les cours privés terminés, les écoles sont prêtes à vous accueillir, mais elles sont d’autant plus sélectives. En France, il existe à ce jour 11 écoles – gratuites – délivrant le diplôme national supérieur du comédien. Elles sont situées à Bordeaux, Cannes, Lille, Limoges, Montpellier, Paris (3 écoles) Rennes et Saint-Etienne.

Pour aller encore plus loin, 3 écoles nationales existent et il est particulièrement difficile d’y rentrer. En effet, sur 1000 candidats, seulement 20 pourrons en franchir le seuil. Il s’agit du CNSAD à Paris, l’Ensatt à Lyon, et l’école du TNS à Strasbourg. Dans ces écoles, la proximité avec les metteurs en scène (et pas des moindres) y est forte, et les élèves sont régulièrement sollicités.

L’alternance est un système qui depuis quelques temps fonctionne bien pour les acteurs et actrices. En effet, il est difficile pour un acteur apprenti de bien gagner sa vie. Le Studio D’Asnières, le CDR de Normandie, le GEIQ de Lyon ou encore l’Atelier Volant à Toulouse vous permet de suivre une formation tout en étant rémunéré. Il faut cependant être plus expérimenté pour promettre à y rentrer!

le cours Florent propose également des stages d’été, et ce dans plusieurs grandes villes françaises et belges.

Note : Vous pouvez, au moins pour voir si ça vous plaît sans vous engager sur le long terme, opter pour des cours particuliers avec des professionnels, notamment sur Superprof.fr ou Kelprof.fr.

Passer des auditions 🗣

On rentre dans le concret ! Pour décrocher un rôle, vous allez passer beaucoup, beaucoup d’auditions. L’important, c’est d’avoir confiance en vous, et de ne pas prendre un refus comme une défaite, mais comme une leçon. « Ou je gagne, ou j’apprends », disait Nelson Mandela. Avant de décrocher votre premier rôle, il faudra continuer à travailler, continuer à se présenter face à des directeurs de casting… Ceux qui seront pris seront ceux qui ne se sont pas découragés, et vous n’êtes pas moins doué que les autres, gardez bien ça en tête !

On vous explique comment trouver, et surtout réussir une audition juste ici : Comment trouver une audition,  et la réussir !

Trouvez un agent 🎭

C’est la suite logique lorsque vous avez acquis de l’expérience et signé pour quelques rôles : il vous faut trouver un représentant, un agent artistique.

Le métier d’agent est de repérer les talents de demain, puis de leur trouver des castings, des contrats, tout en assurant leur promotion et en défendant leurs intérêts. Un agent peut avoir un comédien comme un musicien, un écrivain ou encore un mannequin. Il se rémunère généralement avec un pourcentage de la rémunération à la signature d'un contrat de son client, généralement à hauteur de dix pour cent.

Il s'agit là d'un sujet trop important pour ne pas l'expliquer en détail. On vous explique tout ici 👉Comment trouver un agent.

Entretenir son réseau 🌎

Développer un réseau dans le monde du cinéma, c’est vital. Peut-être plus que dans n’importe quel autre secteur.

Dès que vous commencez à travailler pour devenir acteur, il vous faudra vite trouver des personnes qui ont la même passion, et avec qui vous aurez une certaine complicité. Il peut s’agir de comédiens la plupart du temps, mais aussi de réalisateurs et de techniciens. Vos premiers tournages / projets se feront probablement avec eux, vous apprendrez donc à vous connaître et à être efficace. La réussite d’un projet audiovisuel est souvent liée à la bonne cohésion d’une équipe. C’est d’ailleurs pourquoi ce secteur fonctionne beaucoup par recommandations, et via le bouche-à-oreille.

Attention, il est important de connaître chaque rôle dans un tournage ! Pour ne pas se perdre, on vous dresse ici tous les métiers du cinéma, avec en prime le dictionnaire ultime du tournage.

Pour élargir son réseau, il vous faut être irréprochable. C’est-à-dire professionnel, travailleur, volontaire, rigoureux et réactif.

Dès que vous avez travaillé avec une personne, remerciez-la sur vos réseaux, ajoutez-la à vos contacts sur Onstage (ça sort bientôt!) et recommandez-la (toujours sur Onstage 👍) si vous avez particulièrement aimé sa manière de travailler.

Le feedback est d’une importance rare dans ce milieu. Il permet de progresser, de se dépasser et de donner de la force à la personne qui reçoit une recommandation.

Plus vous investirez du temps pour enchaîner les tournages / pièces, plus vous aurez un réseau large et plus il sera naturel de vous solliciter.

Attention toutefois, une erreur peut vite vous jouer des tours. Si vous ne vous entendez pas avec un réalisateur ou un producteur, et qu’il y a conflit, dans ce milieu tout se sait. Et il ne faudrait pas qu’à cause de cela on vous colle une étiquette de râleur ou de fainéant. Les « caprices de star », c’est pour les stars, pas pour vous qui lisez ces lignes ;)

Aussi, si vous avez l’opportunité de saisir un petit rôle alors que vous étiez sur une lancée de 2 ou 3 premiers rôles, acceptez ! On ne sait jamais qui vous allez croiser, et rester au chaud chez soi n’a jamais aidé, surtout pas pour un(e) comédien(ne).

Note : si vous rencontrez durant un événement des acteurs, producteurs ou réalisateurs réputés, n’allez pas leur parler de vous et leur demander un rôle. Ca serait se tirer une balle dans le pied. Intéressez-vous d’abord à la personne, si elle a le temps de discuter. Vous pouvez même parler d’autre chose que de cinéma !

Il faut d’abord que le courant passe avant de songer à travailler ensemble. Et si ils sont vraiment bons, ils sauront reconnaître les bonnes personnes au bon moment. Alors… patience ;)

Voilà, si nous devions résumer tout ça en une phrase : soyez passionné, soyez curieux, soyez confiant, soyez patient... et travaillez dur !

Bon chance.